Auteurs, Livres et Dialogues

                                                                      Le site des arts et des lettres

        

 

 Accueil

 Arts, peinture

 Poésie

 Auteur en quête d'éditeur

 Photo     

 Les rendez-vous  

 Service de presse    

 Annuaire des éditeurs  

 Sites web amis   

 Contact    

 

Georges Gavazzi : Auteurs, Livres et Dialogues - Date de Création : février 2007 - dernière mise à jour : 05/02/ 2010

 

 

 

Ce site non commercial a pour vocation d’aider à la promotion des auteurs et artistes. Ses pages leur sont ouvertes, ainsi qu’aux éditeurs et galeristes, gratuitement et sans contrepartie, après acceptation.

il suffit d’en faire la demande

 

Le rédactionnel, souvent inutile, a été volontairement oublié de manière à plonger l'internaute directement dans la découverte des auteurs, des artistes et de leurs oeuvres. Les livres sont présentés sans grands commentaires, chacun pouvant s'en faire une opinion à travers les extraits à lire. Une brève biographie accompagne chaque auteur de romans classiques, romans policiers, thrillers, romans fantastiques, d'anticipation, ou toute autre forme de littérature. Laissez vous guider vers les sites d'éditeurs et d'auteurs où d'autres livres sont parfois gratuitement téléchargeables au format PDF.

 

Le visiteur peut encore trouver plaisir à parcourir les galeries virtuelles de peinture, sculpture, dessin, etc.

 

Alors, merci pour votre visite et bonne balade sur "AUTEURS, LIVRES ET DIALOGUES", le site des arts et des lettres.

 

Georges GAVAZZI

 

 
 
 

 

 

                    

                                                                                                                                                                                            Littérature vers page  2 >

 

LES EDITIONS MOKEDDEM   le petit éditeur qui monte... qui monte... 

des livres à ne pas manquer

 

    

     ISBN : 978-2-916903-07-1

   

 

Editions Mokeddem

Georges Gavazzi : La Vengeance de Satan (Roman) 

La vengeance de satan est une sombre hypothèse quasi scientifique qui ne prête pas à rire. Imaginez que la Terre disparaisse à la suite d'un accident nucléaire, que Dieu dans sa bonté décide de la refaire, mais simple erreur dans la formule, la boule bleue une fois refaite ne soit qu'une lamentable boulette. Imaginez encore que l'ange Gouffarel, chargé de la réparer, s'en montre incapable car Satan s'en mêle pour foutre le bordel, alors que Jésus n'a qu'une idée en tête : disputer une partie de pétanque à Boubou, nom secret du Père, au lieu d'aider l'ange à passer la serpillière dans la pègre marseillaise…Jamais Dieu ne nous sera autant proche que dans La vengeance de satan. Aussi vieux que sa création, perclus de rhumatismes et de tics, Dieu traîne sa barbe, pète et rote, tandis que l'archange Raphaël, se découvrant une nouvelle jeunesse, joue du Magnum pour venir à bout de Don Pino et Don Bucchio sous l'oeil ahuri de Gontran, un humain transformé en cochon d'Inde par une autre erreur de la formule divine. Rêve ou réalité ? Entrez dans ce monde binaire et sans pitié !     

                                            

   

Et voilà ! Ils ont tout fait sauter ! gueulait l’ange Gouffarel en entrant dans la salle du trône. Et bien que ce fut interdit en ce lieu, il ne put s’empêcher de jurer : ah ! Les cons ! Dieu ne comprit pas tout de suite ce qui valait à l’ange de se mettre en pareil état, alors qu’en principe il aurait dû le savoir puisque Dieu sait tout ! En principe. Qui ? Quoi ? fit-il tout éberlué en crachant la fumée de son pétard. Les Hommes, mon Dieu, ils ont tout fait sauter !... Encore une guerre ?... Non, même pas ! Seulement quelques réacteurs atomiques négligés par les Russes… et puis ça s’est propagé dans les tas de ferraille entassés un peu partout avec des fuites radioactives… Y a plus de Terre, Seigneur !

 

                                   Lire les extraits

  une escale  à Kingsey falls  

                                

  Roman de 120 pages
  Format : 5,5" x 8,5"
  Couverture couleur; reliure souple

  ISBN 978-2-89634-034-7 
© Nora Atalla, Une escale à Kingsey Falls,

Les Éditions GID, Québec, 2008.

   

Chapitre 1

Un cadeau dans la neige

Le vent déferlait sa colère sur le village de Kingsey Falls. Des tourbillons de neige aveuglaient les passants qui regagnaient en titubant leurs domiciles, tandis qu’un chien désemparé aboyait sa solitude sans discontinuer. Une voiture dérapa à l’intersection de Tardif et de Caron, cependant que la vieille Amélie s’apprêtait à traverser la rue. Elle se figea de peur un bref moment, puis reprit sa marche solitaire, tête penchée en avant, l’échine voûtée comme si l’écrasait le poids du monde entier.

Des guirlandes de lumières multicolores brillantaient les façades des bâtisses, s’enroulaient autour des sapins, se suspendaient aux soffites des maisons. Nimbés d’une clarté féerique, des bonshommes de neige, des papas Noël, des rennes tirant des traîneaux trônaient sur les porches gelés. L’hiver avait recouvert de son blanc manteau la nature, les rues et les trottoirs?; il avait givré les carreaux des fenêtres et s’étaient formés des glaçons le long des gouttières et des toitures. Les arbres ressemblaient à des yétis tibétains, des géants blêmes aux bras défeuillés et aux doigts crochus qui paraissaient vouloir se saisir de la vieille femme… vieille seulement dans son esprit. Elle se demanda si, du même coup, l’hiver n’avait pas givré le cœur des hommes. S’il n’avait pas semé des glaçons dans l’âme de… de sa… À quoi bon y penser??

[…]

 

    

 

  NORA ATALLA

 

Présentation du roman

Dans un petit village québécois de la région des Bois-Francs, plus précisément à Kingsey Falls, prennent vie divers personnages issus de l’imaginaire surréaliste de l’écrivaine. Après son premier roman – La couleur du sang –, où le principal protagoniste est le Congo (RDC), Une escale à Kingsey Falls devient la plaque tournante des arrivées et des départs, et du multiculturalisme. Vingt-deux brefs chapitres avec chacun son héros, et chaque héros se démenant, tantôt dans les affres de l’exil, tantôt avec ses démons ou avec ses amours; chacun habité de ses fantômes ou de ses regrets, et chez qui fait son chemin la passion, tout comme la compassion. Des personnages excentriques à souhait, aux noms imprononçables, qui évoluent au sein d’une communauté québécoise qui leur ouvre généreusement les bras. Vingt-deux chapitres, dans lesquels, à la manière des navigateurs de l’incommensurable, Nora Atalla sonde les âmes des uns et des autres, explore le temps et l’espace, le déracinement, l’isolement et la mémoire.

 

Présentation de l’auteure

Nora Atalla est lauréate de plusieurs prix littéraires en Europe, dont l’Apollon d’Or 2008 de Poésie vivante. En 2007, l’écrivaine et poète avait remporté cinq prix littéraires, dont le Premier prix du Libraire (nouvelle) et le Premier prix du Rêve (conte) de Regards; et en 2006, le Grand Prix de l’Union des Poètes francophones et le Premier prix de la Francophonie de Regards. Nora Atalla est également l’auteure de Divagations bohémiennes (poésie) et La couleur du sang, un roman paru aux Éditions GID en 2007. Les caprices du hasard l’ont amenée à vivre au Congo (RDC). Après une escale à Kingsey Falls de trois ans, en 2005, elle s’établit dans la ville de Québec.

 

 

 

               

     

  

    Frankie Ventana

                      

               ISBN : 978-2-918406-00-6

                                                                   

                             "HTTP:// - Avez-vous déjà lu un blog ?"

  Il est en ce monde un réseau traversé d’autoroutes, de routes secondaires, de chemins parallèles entrecroisés d’une multitude d’intersections et de connexions, autant de fils déployés sur l’immense toile du Web, autant d’informations se propulsant à la vitesse de la lumière, autant de sources venues de tous horizons, alimentant, d’un simple clic, une étroite collaboration entre la machine et l’humain.

Que ce soit au moyen de blogs, de médias citoyens, de sites alternatifs, l’internet reste le plus sûr moyen de combattre la généralisation des idées, les préjugés faute d’information, les amalgames issus de la méconnaissance des sujets. Un cinquième pouvoir qui ouvre de nouvelles perspectives et nous incite à réfléchir par nous-mêmes avant que d’autres ne le fassent à notre place .                               

www.georges-gavazzi.com

Punishing in porn has always been a fetish that many of guys liked. It's official to see now.

Then you have the gay & pawn. Just pick which one you like more. Crazy deals... kind of deals these clients are sure not to refuse.

Can we recommend you a thing or two? Why not to take this relaxing session of milkingtable massage? It is crazy how good it works for a man.

Take a look at controlling moms and their way of pleasing their stepdaughters!

Hard day at work? You should enjoy some time for yourself and get yourself massage rooms experience.

It always ends up the same way - in bed with her. Moms and teens lick is all about fooling around with married women!

POV porn tube for all the lovers of bang bros ladies. They finally did it and they are doing terrific job!

Get ready to read about the best technique of nuru massaging. This is pretty good stuff for couples.

The life of typical soldier in US Army. Eat, fight, sleep, get laid @ Tour of Booties.

Only if all websites were like this one... I think networks of fake hub are the best when it comes to having a porn site membership. Thanks to one-access-get-it-all kind of stuff and of course quality of clips!

All you need to do is to look for dontbreakme. All the episodes are uploaded by us and you can watch them right away!

This girl is known for being a total nympho - love for huge cocks teen, this is what they call her.

                                                                                                                Extrait

       Bio Frankie Ventana

 

Après deux décennies passées dans le milieu cinématographique, Frankie Ventana s’est tournée vers l’écriture. Elle est aussi blogueuse sur 20 minutes  et chroniqueuse citoyenne sur Agoravox. En deux ans, plus de 60 000 visiteurs se sont penchés à la fenêtre de  la muchacha pour y sillonner en sa compagnie les routes parallèles de l’info. Du Dr Velikovsky aux Skull and Bones, de Carl Sagan aux divinités d’Asie, du  jeu de Go à Lewis Carroll, d’Omar Khayyâm au roi « Lézard », du No man’s land de l’alcool aux prisonniers politiques tibétains, Frankie ne considère rien comme acquis,  mais plutôt comme des vérités temporaires.

Quelques chroniques issues de son blog de culture alternative sont réunies dans :

HTTP:// Avez-vous déjà lu un blog ?

Paru chez Kyklos Editions .

 

   

              

               Nora Atalla

    Roman de Nora Attala 

         Editions GID
  

LA COULEUR DU SANG

Dans un pays où règnent une dictature aveugle et une misère sans nom, Hubert Martens, un petit garçon de sept ans, se voit exilé en Belgique. Devenu homme, une colère intérieure et un désir farouche pour la vengeance et le succès le pousseront à y retourner pour réussir là où avait échoué son père. Tout au long de son existence – qui sera jalonnée d’écueils, de morts et de douleur – Hubert Martens côtoiera des expatriés, des exilés et des apatrides, ainsi que de nombreux Zaïrois qui, d’une manière ou d’une autre, marqueront sa vie. La couleur du sang met à nu le colonialisme belge et le régime mobutiste, dénonçant les tourments d’un peuple qui n’en finit plus de s’enliser dans les luttes du pouvoir. Blancs et Noirs, toutes nationalités confondues, subissent les contrecoups de la guerre, de l’anarchie et de la corruption qui font rage dans un Congo belge qui deviendra le Zaïre.

ISBN 978-2-89634-009-5

               408 pages
               Format : 5,5" x 8,5"

   Visiter le site de l'auteur                                                                  CV de l'auteur et prologue >

      Georges Gavazzi

 

 Roman policier de Georges GAVAZZI     

 ISBN : 978-2-35335-124-4 

    ( 305 pages ) 

"Des macchabées pour Barnabé" 

 

Avis de l'éditeur  :

Des macchabées pour Barnabé ou une série de meurtres en apparence gratuits, des personnages aux noms burlesques tels que Le Poulpe, Joe la Touffe, Barnabé, Pizza, Lulu, Labavure, Le Cassoulet,…  Truands et policiers se croisent,  les premiers aussi véreux que les seconds, surpassés par un énigmatique enquêteur anglais à la retraite...

Le titre en lui-même saura seul donner au lecteur un avant-goût évocateur de ce roman policier d’envergure ! Le style est oral, dynamique propre à nous faire découvrir un milieu tout particulier.

Nathalie Roger, membre du comité de lecture

Publié chez : Editeur Indépendant      -        Commander : FNAC

        

Extraits

 Barnabé Spoulianov fixait le portrait en noir et blanc au format carte d’identité qu’il s’était placardé dans le creux de la main. C’était un peu comme s’il l’avait eue dans la peau, la grosse ! Forcément, avec la colle au cyanoacrylate il ne risquait pas de la perdre. Son œil miraculé clignait à toute vitesse comme un warning détraqué malgré la lourdeur d’une couronne d’orgelets turgescents en passe d’éclater.

   « Quelle horreur ! » ne cessait-il de se dire en la regardant avec dégoût.

   Faut reconnaître qu’elle n’avait pas une tronche à décrocher un prix de beauté, sauf peut être au salon de l’agriculture. En tous cas, il n’aurait pas obtenu pire en demandant au Petit Prince sous l’emprise de la fièvre aphteuse de lui dessiner un cochon. Mais il ne connaissait pas Saint-Ex et ne savait pas lire ; enfin, presque pas, juste un peu.

   Ah ! Ça… pour être moche, elle était moche la Mathilde. Une pollution ! De quoi faire chialer un écologiste ! Finalement, grâce à ce contrat, le borgne se sentait utile ; il avait la douce impression de faire œuvre de salut public en assainissant la nature.

   Et dire que dans le passé, il avait pu lui grimper dessus, alors qu’un détraqué sexuel normal aurait préféré le suicide. Folle jeunesse ! Il en rougissait encore.

                                                            ( lire la suite )

 
  

      

Janis Otsiemi

    Eloge du polar africain

     

Eloge du Polar africain

 

Janis Otsiemi est né le 19 juillet 1976 à Franceville dans la province du Haut-Ogooué (Gabon).

Passionné de littérature depuis son jeune âge, Janis OTSIEMI s’est révélé au grand public comme écrivain par la publication de son premier roman « Tous les chemins mènent à l’Auteur », actuellement étudié dans les lycées, les collèges et à l’université Omar Bongo Ondimba de Libreville. Couronné de trois prix littéraires, Janis OTSIEMI compte aujourd’hui parmi les « jeunes loups » avant-gardistes de la littérature gabonaise.

Il assume, à Libreville, les fonctions de directeur de la collection « Polar d’Afrique » pour les Editions du Polar à Paris.

Janis Otsiemi anime en outre son propre site web : www.Janisotsiemi.over-blog.com

Et un site web dédié au polar africain : www.calibrenoir.blogspot.com

 

(Suite) Ses oeuvres >

  

   Georges Gavazzi

  Georges GAVAZZI : Chronique de l'éternité       

 ISBN : 978-2-35335-124-4

         "Chronique de l'Eternité"

« Chronique de l’éternité » est un traité qui se propose d’étudier des théories scientifiques et religieuses dans le but d’expliquer certains des grands mystères sur lesquels les hommes s’interrogent depuis des siècles. Pour ce faire, des théories scientifiques inhérentes à de grandes thématiques scientifiques comme, entre autres, la création de l’Univers ou la matière sont développées dans la première partie. Dans un second temps, l’auteur nous propose une étude détaillée du texte de l’Evangile selon Saint-Jean en se fiant au symbolisme traditionnel pour en interpréter la signification réelle. Les deux parties de l’ouvrage se trouvent ainsi en bien étrange coïncidence…

 

     Plus de détails         Bibliographie   

 

Publié chez : Editeur Indépendant (352 pages)

         (Extraits)

Si, comme le souligne Michel Cassé, "on ne peut pas dire que l'énergie du vide est nulle en permanence", c'est peut-être parce qu'en atteignant sa fréquence minimale, à cheval sur la frontière du virtuel et du matériel, sur le seuil de l'une de ces portes dont je viens de parler, l'onde venue de notre monde parvient à la faire se manifester en troublant sa quiétude. Alors, "les anges du vide" chutent dans la matièire. Mais avant de chuter, ils étaient présents dans la virtualité d'une énergie sans limite puisque appartenant à l'infini. C'est ce que la théorie quantique appelle l'énergie de point zéro. Curieusement, la plupart des scientifiques, considérant qu'elle est nulle, préfèrent l'ignorer en dépit des particules qui partout apparaissent et disparaissent. Pourtant le vide exerce bien une force découverte en 1948 par le théoricien hollandais Hendrick Casimir. Aussi fantomatique soit-elle, son existence fut confirmée par les observations du physicien américain Steve Lamoreaux en 1996. En conclusion, on peut énoncer que le pondérable mortel ne serait séparé de l'éternel impondérable que par une question de fréquence.

                               Lire les extraits 

   
 

    Jacky Blandeau

   Roman de Jacky Blandeau     

 

"La Croix de Loubrac"

 publié chez Editeur Indépendant

  (présenté au salon du livre de Paris, mars 2007)

Le roman « La croix de Loubrac » se déroule en Auvergne, et raconte l’histoire d’un homme, Patrick, élevé dans un esprit « élitiste » depuis que des psychologues ont découvert en lui un QI exceptionnel. Pourtant, à l’occasion d’un évènement imprévu, Patrick comprendra petit à petit que l’existence a de multiples visages et que des choses ou des gens simples, très éloignés des bases de données scientifiques et économiques qu’on lui a inculquées, peuvent suffire à appréhender le bonheur. C’est grâce à sa dévotion pour une petite grand-mère, ainsi que par l’attachement de Patrick à une vieille croix de pierre, que notre « QI exceptionnel » se dévoilera enfin tel qu’il est à lui-même.

Visitez le site de l'auteur  -  Visiter le site de l'éditeur

        (Extrait)

Ce soir-là, le vent avait chassé la pluie et, tard dans la nuit, la lune avait fait son apparition. Profitant de sa clarté, j'avais préparé mon sac à dos et, bien au chaud sous un épais pull de laine, j'étais allé retrouver ma confidente, ma croix, qui semblait n'attendre que moi. Là, laissant mon esprit se confondre avec la douce ambiance nocturne qui surplombait la vallée, je m'étais assis en silence sur l'herbe humide, comme quand  j'avais onze ans, et je m'étais souvenu…

 Lire les extraits    

 

  

 

   Thierry Ferrand

 

    Roman de Thierry FERRAND    

    ISBN : 9782353350827

    144 pages – 13X20 cm

    Editeur Indépendant  

 

                         "Le mystère de Gerland"

Présentation du Livre :

Martine Bertrand, une jeune femme des environs de Lyon, a gagné deux fois le gros lot au loto. Lorsqu’elle est pour la troisième fois de suite l’heureuse gagnante, le Ministre de l’intérieur décide de prendre les choses en main : Les dénommés Garnier et Perron, deux figures atypiques de la police française, sont sélectionnés pour élucider cette affaire délicate. Martine Bertrand possède-t-elle des dons de voyance ? Les tirages au sort de la Française des jeux ont-il été truqués ?

La belle et mystérieuse Martine semble cacher un secret bien plus surprenant, et étrange...

Le Mystère de Gerland est un ouvrage dans lequel se mêlent suspense, fantastique et humour. D’une part, l’intrusion du surnaturel dans le cadre réaliste de l’enquête policière donne à ce roman une atmosphère particulière : sorte de crispation d’angoisse due à la rencontre de l’impossible, et d’autre part, la résolution de l’affaire est également prétexte à nous faire découvrir les caractères bien trempés et surtout les impairs de nos deux policiers 

                                         Visiter le site de l'auteur

          

Extraits :

 

 

Rien de grave Perron ? Je vous sens soudain plus détendu.
  Oh ! Rien, commissaire, juste une tante qui est morte.

Après plusieurs heures de route, la voiture de Garnier entre dans la ville de Lyon. Sa Renaud 16, Garnier n’avait pu s’en séparer car un soir il avait pris en stop Bernard Pivot, qui, lui, était tombé en panne de voiture. Depuis ce jour-là Garnier avait juré de ne plus changer de voiture.

Il est onze heures trente et la faim se fait sentir. Garnier gare sa voiture sur un grand parking souterrain de la place Bellecour. Perron et Garnier se faufilent dans les rues de Lyon. Un bar est ouvert, ils y entrent. Là, une belle jeune fille est assise sur un haut tabouret de bar. Les deux compères prennent place. Garnier est séduit par cette miraculeuse apparition. 

                           Lire la suite >

Frédéric Gerst    

    Roman de Frédéric Gerst        

       ISBN  978-2-9530106-02 

           éditions Undomiel

   

Les Souvenirs du Jour

 

Une quête d'Amour, dans ce que l'Amour a de plus sublime ; une quête d'Absolu, dans ce que l'Absolu a de plus intime.                                            

 
 
    
 
 
   
 

Le temps témoigne bien peu d’égards à ma mémoire. Malmenée par cet ordonnateur inflexible, celle-ci manque à ses devoirs et laisse s’effacer mes souvenirs. Mais les souvenirs que je garde, ceux qui ne m’ont pas été enlevés, je les garderai dussé-je vivre mille ans : des moments inoubliables, comme gravés en mon âme.

Lorsque je ferme les yeux, je vois encore ses grandes boucles blondes qui dansaient avec les épis de blé, avant de se fondredans l’immense océan de miel. Accroupie, cachée, Claireattendait patiemment que j’arrive assez près, puis d’un bond elle se levait alors, les bras tendus vers le ciel, en s’écriant :

« Tu ne m’as pas attrapée ! »

                                                             Lire la suite...

  

Paul Mercusot

   Roman de Paul Mercusot     

                                                                                                     "LA LETTRE DU MONTANA"

...Alors que son frère a disparu depuis de longues années, sans laisser d’adresse ni donner de nouvelles, Pierre Lassimouillas, citoyen du Tarn et Garonne, reçoit une lettre qui l’informe du lieu de retraite du fugitif. La lettre précise que Paul, le frère en question, est vivant, vit à Choteau, Montana. Elle l’invite à s’y rendre. Pierre, looser invétéré, pantouflard incorrigible, bousculera son petit train-train pour aller aux Etats-Unis. A partir de là, notre français moyen va cumuler les gaffes. Certes, il retrouvera son frère. Certes il découvrira une facette de l’Amérique qu’il ne connaissait pas : le quotidien des réserves Indiennes, avec leurs contradictions et leurs particularités. Mais pour arriver à ce résultat, il répandra cendres et ruines autour de lui. Il ne le fait pas exprès, c’est sa nature… Le frère étant coulé dans le même moule, à eux deux ils se mettront le FBI et Les Trust du coin à dos...

CV, Extraits à lire>         -         Visiter son site

 

    Robert Azaïs

 Roman de Robert Azaïs

ISBN 978-2-84859-026-4 298 pages * Format 140x200

Vient de paraître aux Editions Zinédi

décembre 2007

         Mémoires d’une relique            

Roman

 

« Mémoires d'une relique » relate avec un truculent mélange d’humour décalé et d’érudition les tribulations terrestres de la relique du faux saint Félix à travers les âges.

Tout commence à Rome avec la naissance de Caïus Julius Paulianus, aussi difforme que méchant, dont les ossements, par les facéties du hasard, seront pris, quelques siècles plus tard, pour ceux de saint Félix. Cette méprise scellera son destin de relique et lui vaudra de voyager avec un abbé des Corbières, partir en croisade contre les infidèles, découvrir l’Amérique encore vierge, rencontrer le Grand Arnauld, Blaise Pascal, le diacre Pâris ou encore le père Teilhard de Chardin, sans parler des illlustres inconnus, issus du cerveau fécond de leur créateur. Autant d’aventures qui, chaque fois, l’éloigneront, pour notre plus grand plaisir, du repos éternel auquel il aspirait tant.

Un genre littéraire nouveau, qui sera apprécié tant par l’érudit que par l’amateur de BD.

 

           

EXTRAITS

 

Son crâne bizarre le faisait remarquer. Les passants et les flâneurs lui jetaient un regard amusé, certains riaient franchement en le montrant du doigt à leur voisin. Les gosses aussi s’y étaient mis et s’attroupaient, rigolards, devant ce crâne incongru qui coiffait un visage défait aux yeux hagards.

Ce chef, ce loupé de la création, était la partie haute d’un squelette facétieux. La poitrine était creuse, les bras démesurément simiesques et les jambes arquées comme les bois d’un luth. La tunique blanche, maculée de traînées noirâtres, tentait, par pitié ou par pudeur de masquer l’humanoïde qui la portait. En réalité, elle ne faisait qu’en accentuer les défauts.                        

Toute la rue qui bordait la maison du grand Pomponnius était secouée d’une hilarité telle qu’elle se propageait dans les quartiers voisins où les gens riaient sans savoir pourquoi.

 

                                         Suite>

     

   

     Romancière présentée par Auteurs, Livres et Dialogues           

          Voir son CV 

 

 

Il faut rêver... toujours et être vigilante à la flexibilité de l’esprit. J'aime découvrir les expressions artistiques des autres. L'évolution personnelle ne peut avoir lieu sans le partage.

La liberté d'expression individuelle est fondamentale pour une vie heureuse. Mes livres ne représentent que mon humble point de vue.


Visiter son site      -       Visiter  sa bibliothèque

 

     Mary Leurrech

 Roman de Mary Leurrech     

 ISBN 978-2-9530785-0-3

 

« Au bout du tunnel, un rayon de lumière »

remet en scène Florence, petit bout de femme forte et fragile à la fois. Dans la continuité de « L’amour inachevé », paru en novembre 2005, Mary Laurrech signe son deuxième roman, mêlant habilement sentiments, enquête policière et émotion…

  Visiter son site                    

          

Chapitre 9  (EXTRAIT)

Florence, le personnage principal du roman, est à l'hôpital. Elle rencontre Bettina, une enfant très malade...

........ « Dans cette chambre qu’elle trouvait sinistre, elle avait tout le temps de penser à lui, de laisser son imagination s’évader hors du temps. Les yeux fermés, elle se laissait aller au souvenir de leurs étreintes passionnées, de leur tendre complicité amoureuse. Des moments de volupté et d’éternité. Elle n’oublierait jamais un certain après midi où, repu d’amour, il s’était abandonné à la tiédeur de ses bras, l’espace de quelques minutes. Il s’était endormi en l’enlaçant tendrement. Au bord de l’extase, elle lui avait caressé doucement les cheveux, était descendu lentement le long de sa nuque, de ses épaules jusqu’au dos. Comme pour l’envelopper de toute la tendresse enfouie au plus profond de son propre corps. Le temps s’était arrêté. Elle aurait pu répéter ces gestes empreints d’une troublante sensualité à l’infini. Durant cet instant merveilleux, elle eut cette impression étrange qu’il n’appartenait qu’à elle, qu’il avait toujours été là, à ses côtés, qu’ils s’étaient toujours aimés.

Suite>

              

      Aquilegia Nox 

    et  Léo Sigrann

   Roman de A. Nox et L. Sigrann    

 ISBN : 978-2-35209-089-2
     La Patte de Velours I
                  Jeux de mains
 
 
 
Laurent Asmuldet. Journaliste, 24 ans, naïf, maladroit, mais volontaire.
Viktorka Salix. Déteste qu'on la dise laborantine, 33 ans, cynique et désabusée.
Chat Noir. Tueur à gages, le reste ne vous regarde pas.

Trois personnages hauts en couleurs portant sur une histoire commune trois éclairages différents, selon leurs idées, leurs doutes et leurs folies.
Trois personnages entraînés dans les rouages d'une enquête tortueuse sur une main coupée.
Trois personnages liés par le contrat signé par l'un sur la tête des deux autres.

Laissez-vous prendre au jeu.
 
                                                                                                   
         

 

CHAPITRE I (Extrait)

 

Tout petit, je rêvais d'être un grand reporter. Mes héros étaient Tintin, Rouletabille, Jimmy Olsen... J'avais l'habitude d'errer un peu partout, à la recherche des sensations fortes et des scoops du tonnerre. Je rêvais de démanteler des réseaux de trafiquants chez la voisine et de libérer les esclaves qui rangeaient la bibliothèque municipale après le passage de ma classe.

Quand j'ai grandi un peu, au lycée, je me suis naturellement investi dans la rédaction du journal de la classe. J'ai vite remarqué que ce qui intéressait le plus mes congénères, ce n'était pas de savoir si la voiture du proviseur avait été achetée grâce à un détournement de fond, ou si les échantillons utilisés en salle de biologie n'étaient pas des reliques du Muséum datant du siècle précèdent, mais plutôt les ragots et cancans courant sur les liaisons hypothétiques entre telle et telle star en vogue, recueillis dans les derniers « Voilà » et « Paris Match ».

Cruelle désillusion.

Ne voulant pas faire aussi vite une croix sur mes idéaux de jeunesse, je me suis tout de même lancé dans une école de journalisme après le bac. Pendant les vacances, soit j'emballais du thon en boîte dans l'usine où travaillait ma mère, soit, quelques années plus tard, je jouais les correspondants régionaux pour la gazette du village. Bien entendu, cela ne satisfaisait pas mes aspirations de voyage et de découverte. J'ai donc décidé, il y a trois ans, de me rendre à Paris, afin de me faire embaucher par un Vrai Journal. Je réussis à entrer à la Dépêche Chavilloise, après avoir envoyé au moins deux cents CV et obtenu trois entretiens. Ils me confièrent la chronique des Chiens Écrasés - j'eus droit aux Faits Divers pendant trois mois, c'est à dire la durée du congé de maternité de Line Dussec, ma collègue d'infortune - et finis, au bout d'un an de bons et loyaux services, par être autorisé à m'occuper de la rubrique «Sport ».

 

                                                                                                       Suite>

                      HAUT DE PAGE                                                      LITTERATURE vers page 2 >

INFOS : Méfiez-vous des conseilleurs

ATTENTION RISQUE D'ESCROQUERIE >

 

 

     

Accueil